Section de recherches: Démission du capitaine Oumar Touré

Le capitaine Oumar Touré a rendu le tablier . Un nom inconnu mais il apparaît dans le procès-verbal de l’affaire Opposant Mademoiselle Adji SARR a l’honorable député Ousmane SONKO. 
« Je ne suis qu’un capitaine de Gendarmerie, qui est dans l’obligation de parler au risque de ma vie car à l’impossible, nul n’est tenu. Depuis la fuite du procès-verbal concernant cette enquête je suis suivi par des individus dont j’ignore la vraie motivation jusqu’à ce qu’on m’apprenne qu’il s’agissait des éléments de la Direction Nationale du Renseignement Sénégalais. Pour une affaire privée j’ai été plutôt très surpris par cette mesure » lit-on dans le contenu de la déclaration. J’ai ainsi saisi ma hiérarchie par correspondance en date du 03 mars 2021 de mes craintes pour ma sécurité et celle de ma famille » écrit-il dans le contenu de sa lettre. Depuis lors, fait-il constater,  aucune mesure n’a été prise et les individus continuent leur forfaiture en suivant tous mes déplacements, allant même jusqu’à mettre sous écoute mes communications en anticipant tous mes faits et gestes. A l’en croire, ce  qui constitue une  violation de mes droits constitutionnels.  « Tout cela parce que je suis soupçonné à tord d’être à la solde d’un opposant que je n’ai rencontré que le jour de la remise de sa première convocation dont j’étais porteur, donc en faisant mon travail conformément aux ordres de mes chefs » a-t-il déclaré. Selon lui, il est astreint au droit de réserve. Ainsi, il a transmis au Président de la République du Sénégal par voie hiérarchique en renonçant volontairement et d’une manière absolue aux prérogatives attachées à mon grade.
M.Gaye
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Next Post

Karim Wade exige la libération de Sonko

dim Mar 7 , 2021
« Depuis le lieu de mon exil forcé qui m’est imposé arbitrairement par Macky Sall, j’exprime ma consternation et mon indignation face à la situation tragique dans laquelle notre pays est plongé par la folie meurtrière d’un régime aux abois. C’est l’ensemble du territoire qui est aujourd’hui secoué par cette tempête […]