Mamadou Guèye Conseiller Municipal à la Mairie des Parcelles Assainies : « Il y’a une floraison des cas communautaires aux Parcelles assainies »

Mamadou Guèye est un conseiller Municipal à la mairie des Parcelles assainies, par ailleurs vice-Président de la commission de la finance et économique à la mairie des Parcelles assainies. Dans cet entretien, il déplore la floraison des cas communautaires aux Parcelles Assainies. Il incombe le faute à Moussa Sy, l’édile de cette localité qui, d’après lui, gère de façon mauvaise la commune. En outre, il invite le chef de l’Etat Macky Sall à revoir son entourage dont dit-il, certains sont attirés par des intérêts personnels. Entretien…

Media27 : Comment analysez-vous la gestion de la crise sanitaire ?

Mamadou Guèye : De manière nationale, le chef de l’Etat Macky Sall a pris de bonnes mesures, à la longue, elles sont un peu effritées. Qu’on le veuille oui ou non, ses résultats ont donné aujourd’hui de bonnes choses, par rapport à la propagation du virus. Le Sénégal est cité aujourd’hui un exemple par rapport à la maîtrise du virus. Je l’avais dit à travers des émissions pour qu’on confine les épicentres Dakar et Touba. Si on l’avait fait à l’époque, on aurait pu reculer le virus. Malheureusement, il continue à une vitesse peu ralentie. Le constat est là. Il faut que l’on continue à se battre, à appliquer les mesures barrières pour qu’on gagne définitivement cette bataille.

Media27 : Avec les cas communautaires, comment gérez-vous la pandémie dans votre localité ?

M.Guèye : En ma qualité de responsable politique à l’Apr, nous avons pris nos devants aux Parcelles Assainies ; dans le district nord, on constate que notre localité a plus de cas. On l’avait prévu, raison pour laquelle nous allons poursuivre le combat sur le terrain. Au niveau de la commune, le Maire Moussa Sy n’avait pas pris à branle le corps cette pandémie.

Media27 : Cela veut dire que l’édile Moussa Sy a mal géré ?

M.Guèye : On l’avait prédit au début. On s’est bataillé ferme contre sa méthode, sa technique c’est-à-dire sa manière de gérer. Aujourd’hui, le résultat est là ; on constate que dans le district nord, nous avons constaté plus de cas. Nous ne sommes pas en avance par rapport aux autres communes, parce que le Maire Moussa Sy n’a pas le réflexe de faire une délibération extraordinaire. Il a un fort budget pour affronter cette pandémie.

Media27 : Pourtant, Moussa Sy se défend dans la gestion du Covid19. Partagez-vous cet avis ?

M.Guèye : Je suis un conseiller Municipal, aucun ne peut dire qu’il a été impliqué. Le maire Moussa Sy fonctionne de façon solitaire en se basant sur un comité d’arrondissement avec le sous-préfet et le médecin chef. Alors que ce comité est là pour l’arrondissement, c’est bien. Mais, il nous faut un comité communal pour s’occuper carrément de la commune. Rien n’est fait dans cette commune ; le marché à cinq pôles avec 16 entrées, sa manière de combattre laisse à désirer. Raison pour laquelle, le collectif pour la défense des intérêts de notre localité dont je suis le porte-parole dit niet à la mauvaise gestion du Maire.

Vous voulez dire que vous n’avez pas un comité communal ?

M.Guèye : A part ce comité de ciblage, le comité communal est absent. Autrement, ce comité-là s’occupe plus de l’aide alimentaire et non du combat réel. Aujourd’hui, Moussa Sy s’est agrippé de l’autre comité qui est du ressort de l’arrondissement. Je ne suis pas au courant d’une implication des acteurs communaux.

Ne constatez-vous pas un problème de parti dans votre municipalité ?

M.Guèye : En matière de pandémie, il ne peut pas y avoir un problème de politique ; c’est une histoire de vie ou de mort. Cet aspect politique  ne devrait pas se faire. C’est lui le Maire, le premier qui l’a instauré. Pour le comité de ciblage concernant l’aide alimentaire ; au départ figuraient uniquement ses hommes. Il y’a eu une bataille de combat. Le sous-préfet a rétabli l’ordre avec des ordonnances. C’est pour vous dire que le Maire a voulu politiser cette pandémie et nous avons refusé contre cette injustice. Il fallait copier ce que le Président Macky Sall a fait en s’appuyant sur toutes les forces vives de la nation. Voilà ce que devrait faire le maire Moussa Sy en appelant toutes les identités remarquables qui sont aux P.A. Si on réunit tout cela, la commune pourrait battre cette pandémie.

Medai27 : Avez-vous approché le Maire Moussa Sy ?

M.Guèye : Effectivement, j’ai proposé à maintes reprises des idées tout en lui demandant de tenir un conseil extraordinaire, il a tout le temps refusé. Au contraire, il est dans un groupe où il est majoritaire. Compte tenu de tout cela, on reçoit des coups. C’est la raison pour laquelle, nous avons pris nos responsabilités. Nous avons mis en place une unité de production avec l’eau de Javel, Madar ; c’est pour aider les populations et les GIE. Mieux encore, avec le port du masque, j’ai beaucoup distribué aux populations. Nous avons accompagné les marchés, les associations ou les GIE de femmes.

Selon vous, que  faudrait-il  pour sortir de l’ornière votre  commune ?

M.Guèye : Aujourd’hui, il faut redynamiser un peu. Il est nommé PCA du port. On le félicite et l’encourage. On lui souhaite bon vent dans ses nouvelles missions. Quand bien même, il est temps de redresser la barre, en impliquant les acteurs de la commune. Il n’est jamais trop tard pour bien faire. Notre localité reste un des foyers de la pandémie. Il y’a une floraison des cas communautaires aux Parcelles assainies ; tout le monde l’a constaté. Il est grand temps que Moussa Sy nous implique pour vaincre cette pandémie.

Media27 : Vous participez beaucoup dans le développement de votre localité. Pourquoi ?

M.Guèye : C’est normal. Je suis élu conseiller municipal ; cela est un sacerdoce et une obligation. Je suis le baye fall des populations. Nous, notre philosophie est de faire la politique autrement ; on change de fusil d’épaule pour aider les générations futures. Si tout le temps ce sera copier/coller. On fait des actions sociales ; la politique, c’est Jamu Yalla ». Avec la politique, on peut faire des choses extraordinaires au bénéfice des concitoyens.

Media27 : Voulez-vous être maire des Parcelles Assainies ?

M.Guèye : Inch Allah ! Le prochain maire des parcelles assainies devrait être Gueye l’original. Nous attendons juste les modalités et la date des élections. Nous sommes sur le terrain et on travaille avec la coalition BBY, même avec l’opposition. Parce que c’est une affaire de commune et non de parti. J’y crois.

Media27 : Etes-Vous sûr que vous aurez le soutien des populations ?

M.Guèye : Cela dépendra de ce que nous avons fait. Tout le monde sait que Gueye l’original est à côté des populations. Je n’ai jamais de poste ; mais le maire a un budget .Malgré tout, il a déçu sa commune. Nous irons aux élections ; Inch Allah nous allons remporter les prochaines élections. C’est ma conviction profonde. Il nous faut changer la tendance au niveau des parcelles assainies.

Media27 : Si Vous êtes élu maire, quelles seront vos premières actions ?

M.Guèye : Ma première action serait l’assainissement des parcelles assainies ; on ne peut pas développer une commune sans un bon assainissement. Tout le monde sait que notre localité souffre. Avec la saison des pluies, aucun taxi ne peut rentrer aux parcelles assainies. Donc, l’assainissement est une  priorité. On ne peut pas changer l’image de notre localité sans traiter ce point. Il y’a aussi le problème de l’eau ; ce sont des urgences à résoudre y compris la santé. Nous sommes la première commune du Sénégal, il nous faut un hôpital de niveau1. Nous allons réfectionner tous les postes de santé. Autre chose, des étrangers y élisent domicile pour occuper le champ du travail à la place des jeunes. Il urge à organiser ses jeunes qui ont des qualifications. Nous pouvons reconstruire cette localité à partir de notre propre jeunesse.

Media27 : Que comptez-vous faire aussi pour les jeunes et commerçants ?

M.Guèye : Notre localité regorge de nombreux Gie, nous accompagnons ses femmes pour qu’elles soient auto-productrices. Avec la pandémie, nous avons déroulé un programme de 3000 femmes. Une chose est certaine. La pandémie a un peu bloqué notre fonctionnement ; nous sommes à 70 femmes. Notre option consiste à aider ses braves femmes pour qu’elles puissent se prendre en charge. Nous organisons des formations pour les  initier à travailler de leur propre compte. Au-delà, il y’a des financements qu’on décroche pour ses femmes. Lorsque la femme a les rudiments nécessaires pour travailler automatiquement, cela se répercute sur la famille. Pour les personnes âgées aussi, j’ai fait de nombreuses actions. Récemment, j’ai eu à organiser une grande consultation gratuite ophtalmologique pour les adultes. A la veille de chaque fête aussi, on accompagne les personnes âgées.

Macky Sall est-il un bon Président ?

M.Guèye :   A mon humble avis, ma réponse est affirmative. C’est au niveau de son entourage où se situe le vrai problème. Le chef de l’Etat prend de bonnes décisions. Par rapport à son amour, il est un bon Président avec une bonne image sur le plan international. Au niveau de son entourage, certains sont attirés par des intérêts personnels. Macky Sall ne peut pas être partout. Ses collaborateurs doivent jouer leur partition dans le développement du pays.

 

guest
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Mor Niass
Mor Niass
8 juin 2020 14 h 29 min

Gueye l’original from hard town parcelle assainies est le profil adecat pour les parcellois,généreux ,social ,serviable, courageux, ouvert ,c’est l’homme de la situation au ‘niveau des Parcelles assainies.

Next Post

« 99 sont positifs » selon Dr Khemesse Ngom Ndiaye

lun Juin 8 , 2020
Livrant la situation du jour, Dr Marie Khemesse Ngom Ndiaye a soutenu que 99 sont revenus positifs dont deux cas importés et 11 issus de la transmission communautaire. « Sur 1010 tests réalisés, 99 sont revenus posiDr Marie Khemesse Ngom Ndiaye a soutenu que « 99 sont revenus positifs dont deux cas […]