Le Lobbying : un mal bien sénégalais

Comme chaque pays du monde, le Sénégal a son identité propre : ses fils, à tous les échelons, ne résistent pas de s’adonner au lobbying. Ils ne guettent que la bonne occasion, pour marchander leurs « talents »/

Le mathématicien et philosophe français rené Descartes faisait observer que « le bon sens est la chose la mieux partagée au monde » ; tant chacun pense en être le mieux pourvu. Sous nos cieux, il pourrait constater que le lobbying est dans les gênes de, presque, tous les Sénégalais. Il suffit de se rapprocher du cercle de nos politiciens pour s’en convaincre. Un président est élu, le plus éloigné de son cercle vous jurera qu’il peut vous le présenter ; et, « vite et bien fait ». Dans le milieu religieux, c’est, aussi, la même prétention. On vous jurera, sur les plus saints des saints, que vos prières seront exaucées ; même si vous demandez à avoir les gens du pouvoir sous votre coupole. Il suffit juste d’avoir le prix des « sacrifices ». Un mot bien de chez nous. Dans le domaine des affaires, chaque Sénégalais est un surdoué entrepreneur potentiel. Demandez lui de vous fournir des contacts, des biens et services, voire de l’or, il vous promettra qu’il « n’y aucun problème ». C’est la même réponse que l’on vous sert, si vous êtes attirés par les plaisirs charnels. Tous les désirs ont une clé. Les réseaux fourmillent partout. Ce qui fait du lobbying une prétention bien sénégalaise. C’est, sans doute, ce qu’ayant constaté, l’ancien président Diouf disait que le Sénégal est le pays le plus difficile  à diriger.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Next Post

3e mandat du Président - Mame Mbaye Niang affirme que Macky ne fera pas de 3e mandat

mer Oct 28 , 2020